Suite du livre qui sent le grenier…

Bon, j’ai fini de lire Pension Vanilos et mon opinion sur ce livre est mitigé. C’est très bien écrit, l’intrigue est intéressante mais la fin est un peut courte. Je ne dévoilerais pas le fin mot de l’histoire pour ne pas gâcher la surprise aux futur lecteurs, mais la solution arrive  bien trop vite à mon gout alors qu’Agatha prends le temps de poser durant toute la majeur partie du livre l’histoire de chaque protagoniste. Les indices ressemblent plus à des raccourcis de scénario quelque peu tiré par les cheveux pour trouver l’assassin qu’à de véritables indices. A croire qu’Agatha était fatigué d’écrire ce livre.
Mais ça ne retire rien au fait que sont livre m’a fait passer un bon moment et c’est bien là le principale. Pour conclure je conseillerais Pension Vanilos pour ceux qui veulent une petite intrigue qui ne fait pas mal à la tête et qui souhaitent quant même passer un bon moment.

Actuellement je lit Fog de James Herbert. Il y a quelques temps j’ai lu Survivant du même auteur. Survivant est vraiment bon, il m’a tenu en haleine à chaque page jusqu’à la fin, même si je m’y attendais un peu elle fut bien ficelée. Je m’attends donc à être agréablement surpris par Fog avec une histoire menée tambour battant. Et puis comme le décrit Stephen King : « James Herbert ne se contente pas de nous interpeller, il nous attrape par le col et nous hurle en pleine face. »

On verra bien si je devient sourd Stephen.

Image

Rapport de lecture:

Fog,

Après avoir lu Survivant du même auteur je m’attendais à un suspense soutenu. Je fut donc un peut déçu par Fog qui est classic, aussi bien pour le character des personnages que pour la situation et la façon dont James Herbert mène la narration. Je dois tout de même avouer que je suis allé jusqu’au bout du livre (ce qui est un gage d’une bonne qualité d’écriture car je m’ennui vite). Je ne vais pas expliquer en détail les raisons de ma déception pour éviter de dévoiler des rebondissements que de futurs lecteurs n’aimeraient pas connaitre à l’avance. Tout ce que je peut dire est que le dénouement de l’histoire semble écrit sur le vif, sans réelle préparation, comme si James Herbert l’avait écrite sur le pouce. Il semble qu’il ait manqué d’imagination pour la fin.

Conclusion: Fog est un bon livre de chevet que je conseillerais particulièrement pour les adolescents, et ce n’est pas une mauvaise critique !

Xavier H. Lamouche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s